Bloquer le pays pour la redistribution des richesses

, par udfo30

La position de l’UD FO du Gard définie par l’assemblée générale des syndicats FO du Gard (voir la déclaration ICI) du 14 septembre est clair

Pour les salariés, pour les militants FO, il est clair qu’aujourd’hui seule une grève nationale interprofessionnelle appuyée sur des assemblées générales dans chaque entreprise et administration pour décider de la poursuite de l’action avec des revendications clairement exprimées permettra de créer le rapport de force nécessaire à la survie de ce qu’il reste de nos acquis et à la reconquête de conditions de travail et de vie convenables.

Que se soit pour les personnels de la BAN De Garons et ses sous-traitants, pour les salariés des Salins du midi, d’Antix, de Vachaud, de Gervais, de La Poste, des hôpitaux, de l’éducation nationale, etc… :
- qui peut leur laisser croire qu’ils pourront gagner le maintien de leur emploi et l’amélioration de leurs conditions de travail et de leur salaire, entreprise par entreprise, administration par administration ?
- qui ne voit qu’aujourd’hui nous avons affaire à un plan concerté du gouvernement et du MEDEF pour, par tous les moyens, leur faire payer les conséquences de la crise en abaissant drastiquement le coût du travail ?

L’UD FO du Gard appuie totalement la démarche de sa confédération qui propose l’appel unitaire de toutes les organisations syndicales nationales à une grève interprofessionnelle sur les revendications des salariés.

Cette analyse est partagée partout dans les entreprises, par tous ! par tous les militants. Le bons sens doit l’emporter.


Aussi, l’UD FO du Gard est disponible pour une prise de position commune avec l’ensemble des organisations syndicales qui le souhaitent pour que nos confédérations appellent à et préparent unitairement la grève interprofessionnelle dans les semaines qui arrivent.

Si vous êtes d’accord avec FO, exprimez-le en cliquant ICI ou ICI.