Pôle emploi

, par udfo30

Arrêt de la fusion ANPE-ASSEDIC :
- aucune simplification pour les Demandeurs d’Emploi (DE) ;
- l’obligation pour les DE de téléphoner au 3949 ;
- suppression de l’offre raisonnable d’emploi ;
- toutes les organisations syndicales soutenus par les élus font état de ces réalités néfastes pour les agents comme pour les DE ;
- contre la mise en place de site mixte "à n’importe quel prix" ;
- contre les conditions de travail exécrables ;
- contre la déqualification et le déclassement du personnel d’encadrement ;
- contre la mobilité forcée ;
- contre la désorganisation du travail ;
- contre la gestion par des objectifs intenables et non revus malgré la crise ;
- aucune prise en compte de la hiérarchie du mal-être du personnel ;
- pour la convocation d’un CHSCT extraordinaire ;
- pour la convocation d’un comité central extraordinaire (ça serait la moindre des choses) ;
- des effectifs supplémentaires pour faire face aux demandes de 90 000 chômeurs supplémentaires chaque mois ;
- pour l’augmentation des salaires.