Journée Retraités le 24 février 2010

, par udfo30

Le tract Force ouvrière ICI.

Voir le discours de FO lors du rassemblement ICI.

Les revendications des retraités


Les organisation syndicale du Gard FO CGT CFDT FSU UNSA/FGRFP organise le MERCREDI 24 FEVRIER deux rassemblements :

- à 10h à ALES devant la Mairie
- à 15h à NIMES devant la préfecture.

COMMUNIQUÉ COMMUN DES ORGANISATIONS SYNDICALES DES RETRAITÉS DU GARD UNIES DANS L’ACTION DU 24 FÉVRIER 2010


Les organisations syndicales des retraités du Gard se sont réunies le 4 février 2010 :

* Elles considèrent :
- que le pouvoir d’achat des retraités a pris un retard considérable à la fois sur les salaires et sur l’inflation.
- que le report de l’augmentation au 1er avril a encore amoindri l’augmentation misérable de 2009.

Les annonces pour 2010 ne sont pas rassurantes puisque l’augmentation ne serait que de 1,2 % (au 1er avril !) avec un prétendu trop perçu pour certains retraités !!

Pendant ce temps les mesures gouvernementales prévoient toujours de nouveaux cadeaux au patronat avec l’impôt sur les sociétés du CAC 40 qui passe à 8 % au lieu de 34,4 %, alors que les profits boursiers ont augmenté de 24 % en 6 mois et que le gouvernement a su trouver des centaines de milliards d’€ pour venir en « aide » aux spéculateurs.

L’augmentation des prix, notamment du logement, du gaz, de l’électricité et de la santé qui sont la part contrainte des dépenses, aggrave sensiblement la baisse du pouvoir d’achat des retraités. Les femmes retraitées sont particulièrement touchées, avec les pensions ou retraites les plus faibles, de par leurs carrières incomplètes, les discriminations salariales et la remise en cause de leurs droits spécifiques.
Les organisations syndicales ont des propositions qui partent du principe qu’il y a de l’argent pour satisfaire les revendications des retraités.

* Elles réaffirment :
- qu’un autre partage des richesses s’impose. que l’augmentation des retraites et des pensions est la clé de voûte d’un système basé sur la solidarité inter-générationnelle avec le système actuel par répartition qu’elles veulent conserver et améliorer.

* Elles revendiquent :
- l’augmentation immédiate des retraites pour permettre le rattrapage des pertes antérieures.
- pas une retraite en dessous du SMIC ou le minimum de traitement fonction publique.
- le retour à l’indexation des retraites et pensions sur les salaires.
- le relèvement de la pension de réversion sans condition de ressources.
- le retour de la revalorisation annuelle au 1er janvier.
- l’accès à des soins de qualité partout, à tout moment, avec notamment, la fin des dépassements d’honoraires et dé-remboursements de médicaments, la création du 5ème risque universel de sécurité sociale.
- le maintien des services publics de proximité.
- elles refusent toute discrimination liée à l’âge dans la compensation du handicap.

Les retraités ne sont pas un coût, mais un des moteurs essentiel du développement de la société. Ils doivent vivre dignement dans une société de progrès social.

Elles demandent une audience au préfet et appellent l’ensemble des retraités aux rassemblements,

le 24 février 2010 :
ALÈS 10 H - PLACE DE LA MAIRIE
NÎMES 15 H - PRÉFECTURE